• Sylvie Martin, psy

Je n'ai pas le temps!

#manquedetemps



Comment gérez-vous votre temps?


Je n'ai pas le temps!  Est-ce une phrase que vous avez l'habitude de dire?  Pour ma part, dans mon cabinet de psychologue du travail, de psychologue clinicienne, je l'entends fréquemment à tous les jours.

Je trouvais donc pertinent d'écrire sur ce sujet, d'autant plus que la période des Fêtes arrive à grand pas et que pour plusieurs, cela représente un ajout de stress pour arriver à temps pour le 24 décembre. 

​​



Connaissez-vous l'histoire du mari qui dit à sa femme qu'il serait grand temps qu'elle porte la merveilleuse cape qu'il lui a offerte ?

Sa femme lui répond qu'elle n'ose pas, car la cape est trop chic!  Son mari comprenait à quel point sa femme avait été habituée de se mettre de côté pour les autres, mais il lui a rappelé avec amour que la vie est un cadeau périssabledont la plupart d'entre nous ignorons la date de fin. Sa femme a alors accepté de porter la cape et elle était éblouissante, rayonnante. Son mari était transporté de joie, de fierté.  Ce moment resta à tout jamais gravé dans son coeur quand son épouse quitta cette vie terrestre. 

Voici des obstacles au manque de temps et des suggestions pour y faire face!





Si vous avez peur de déplaire, de décevoir, de dire non, vous pourriez dire: "j'aimerais bien t'aider mais dans cette situation je ne peux pas".  Il est vrai que vous allez déplaire en changeant votre façon d'être, mais plus vous êtes VRAIE, plus vous apprenez à vous traiter avec respect, donc à vous aimer davantage.  En vous aimant plus, vous aurez encore plus d'amour à donner autour de vous, plus de joie.


Si vous éprouvez un sentiment de culpabilité,   pensez au fait que pour être coupable de quelque chose, il faut avoir abusé de quelqu'un ou avoir voulu nuire intentionnellement à quelqu'un.  Si vous respectez vos limites, tout est ok. 


Si vous avez peur ​de vous faire dire non lorsque vous aurez besoin de l'autre, comprenez que personne n'est obligé à vous. L'autre  a aussi le pouvoir de choisir. Face à un refus, vous aurez alors à vous tourner vers un Plan B.  Nous avons une vie à vivre et nous sommes responsables de créer notre bonheur. Nous formons un tout et il est naturel de vouloir partager, ajouter du bonheur à l'autre.

Pour semer du bonheur chez l'autre, il faut commencer par cultiver son propre jardin. 

Si vous avez tendance à ne pas planifier, ne pas organiser ce qu'il y a à faire et remettre à plus tard,   pratiquez une nouvelle habileté qu'est celle d'établir des  priorités selon vos valeurs.  Divisez en petites étapes réalistes chaque tâche à accomplir. Les valeurs, les priorités servent de guide pour décider. 


Le chien choisit ses priorités et vous?

​​



Y aurait-il un "Roger bon temps" en vous ? 

Quand on aime réellement une autre personne, que cela soit un conjoint, un collègue, un enfant, une amie, nous désirons le meilleur pour celle-ci.  Si votre amie vous refuse une sortie au cinéma alors que vous aviez misé sur cette soirée pour vous divertir, vous serez peut-être déçu mais vous allez respecter sa décision. Pourquoi les autres ne pourraient pas comprendre que vous avez aussi des choix à faire pour vous respecter et gérer votre temps ? C'est super de rendre service aux autres et cela génère une source de fierté car la plupart d'entre nous aimons être utile.  






Le problème c'est lorsqu'on habitue les autres à notre grande amabilité, du style "Roger bon temps" et qu'ils en viennent à compter sur nous, peu importe notre état physique, mental et spirituel.  


Un petit truc facile à retenir :  "je dis OUI, si cela tient compte de mes valeurs, si je me respecte dans ce qui est IMPORTANT pour moi.


Donc, je dis "oui" mais pas à mon détriment. Si vous vous épuisez, vous ne serez plus d'aucune utilité pour personne !


Comment garder un équilibre dans votre gestion du temps ? 

Comme dirait mon ami et conférencier Richard Durand, nous sommes tous égaux face au temps, nous disposons tous de 168 heures par semaine.  Il existe des types de personnes qui ont besoin de peu de sommeil, qui se sentent mieux lorsqu'ils sont en action et d'autres qui disposent de moins d'énergie et nécessitent plus de sommeil. 


Peu importe votre type de personnalité, vous pouvez décider de l'usage de votre temps même si vous avez des contraintes de travail, de famille, etc. 

​​



La figure ci-haut représente un Équilibre de VIE car votre SANTÉ physique, mentale et spirituelle est entre vos mains et vous pouvez choisir comment répartir vos énergies. Il est normal que votre distribution de temps se module selon divers contextes de vie, situations.  


Où passe votre temps? 

Pensez à une personne qui désire perdre du poids.  Souvent, la nutritionniste va lui proposer de prendre en note ce qu'elle mange, les portions, le contexte.  Juste le fait de tout noter fait en sorte que la personne prend davantage conscience de tout ce qu'elle peut manger.  


Que diriez-vous de faire la même chose mais pour VOTRE TEMPS?  Si vous notez où vous investissez votre temps au fur et à mesure, vous verrez où sont les fuites, les mauvaises planifications.


Rappelez-vous qu'il est fortement conseillé de garder une flexibilité de 20% à 25% par jour. 

Si vous êtes mère et chef de famille monoparentale et que votre employeur vous demande d'assister à une formation le samedi, vous aurez ainsi moins de temps avec votre famille. Cependant, vous pourriez négocier avec votre patron pour transférer votre surplus d'heures accordées au travail pour l'investir auprès de votre famille au moment où cela vous arrangera le mieux.  Tout comme vous pouvez apprendre à jongler avec des balles, vous pouvez exceller à jongler avec vos départements de vie pour éviter des carences qui génèrent de la frustration.  Qui dit frustration accumulée, dit risque de maladies physiques, épuisement personnel et /ou professionnel. 


Comment dire "NON" ?  

Prenez pour acquis que tous les gens qui ont été habitués à compter sur vous n'importe quand et pour presque n'importe quoi, vont être déstabilisés lorsque vous allez commencer à leur dire "non". Lorsqu'ils vont comprendre que vous avez saisi l'importance de vous traiter avec bienveillance et que cela vous permet d'être plus en forme, plus joyeux, moins frustré, ils vont tout doucement mieux "digérer" vos refus, vos choix de vie.  Vous pouvez également suggérer des solutions de rechange pour leur venir en aide. 


Avec des "Roger bon temps", y a parfois des gens mal intentionnés qui empruntent des grosses sommes d'argent et qui se fient que "Roger bon temps" va être compréhensif, gentil.

Le problème, c'est que "Roger bon temps" se laisse abuser et souvent ne revoit pas la couleur de son argent.


Je ne dis pas de vous méfier de tout le monde, mais sachez reconnaitre les gens qui ont la réputation de créer leur enfer sur terre, qui proclament leur état de "victime" (ex: dettes de jeu, dettes de drogue...). Pensez à la fierté de l'enfant qui réussit pour la première fois à boucler ses lacets de souliers après multiples essais.  Sa fierté vient du fait qu'il a réussi seul grâce à SES efforts. Si vous désirez aider une "victime" montrez-lui comment reprendre du "pouvoir" sur SA vie. 


Retenez que pour gérer votre temps efficacement vous choisissez de 

1. Fixer vos priorités

2. Planifier

3. Déléguer 

4. Organiser

5. Agir: débuter par le moins plaisant, le plus difficile, le plus long


Il existe certes d'autres stratégies pour mieux gérer son temps, dont une meilleure gestion du stress, attitude confiante face au futur, etc.


Je vous invite à partager avec moi si vous avez déjà mis à l'épreuve des moyens qui vous aident à mieux gérer le temps et à dire "non" avec sérénité et paix. 


Bonne journée, bon 24 heures, bon 1440 minutes ! 


Je vous souhaite de prendre le TEMPS de vivre, car la vie est un cadeau périssable.  

Hier n'est plus, demain n'est pas encore arrivé, mais maintenant je SUIS. 

​​