• Sylvie Martin, psy

L'AMOUR DURABLE: LES INGRÉDIENTS!

Mis à jour : janv. 18

Selon le psychologue et chercheur Arthur Aron, qui étudie la santé des couples, depuis plus de 40 ans, il existe des ingrédients pour augmenter la durabilité du couple. Voici quelques ingrédients pour la durabilité du couple:

  1. Entreprendre des activités stimulantes (mais pas trop stressantes) avec votre partenaire, faire quelque chose de nouveau;

  2. Il est très important de célébrer les succès de votre partenaire. Célébrer aurait un effet supérieur au soutien que vous pouvez accorder à votre partenaire lorsque les choses vont mal;

  3. Avoir une bonne relation amicale;

  4. Exprimez votre GRATITUDE!

Lorsque chacun investit dans la relation, cela procure un sentiment de « sécurité ». Ce sentiment de sécurité libère l’ocytocine, une hormone reliée à une émotion positive, qui favoriserait un plus grand intérêt à votre partenaire qu’à batifoler.


Dans le même ordre d’idée, Gary Chapman, thérapeute de couple insiste sur l’importance de poser des actions et gestes pour que l’autre se sente aimé et en sécurité. Il peut s’agir de paroles valorisantes, de contact physique, de temps de qualité passé avec l’autre, de cadeaux, de services rendus.


Dr John Gottman, psychologue américain, a observé en"laboratoire d'amour" des conversations conflictuelles chez plusieurs couples. Il présente ses constats sur les critères prédisant le succès ou l'échec de la relation amoureuse.


Une des principales conclusions à laquelle il arrive, c'est que l'affection et le respect sont les bases essentielles de toute relation saine et que le MÉPRIS l'a détruit. Ci-dessous une version courte, un extrait.




De l'étude longitudinale de Gottamn, 7 principes à garder en tête pour un couple durable:



1. La connaissance de l’autre toujours en évolution


2. La tendresse et l’admiration 


3. L’un vers l’autre (offrir de l'attention)


4. L’influence de l’autre (chacun se traite avec respect, partage le pouvoir)


5. Les discussions sur des problèmes que vous pouvez résoudre

 Les problèmes sont abordés sans critique, sans blâme, sans attaque. Il s'agit d'exprimer clairement, avec précision et douceur, vos sentiments au sujet de ce que vous voulez et non pas ce que vous ne voulez pas.

Chaque partenaire doit apprendre à s'excuser et à recevoir des excuses et savoir comment gérer la "chicane". Sous l'effet de la colère, prendre une pause, car inutile de poursuivre, la communication est rompue.

Lorsqu'un problème semble insoluble, chaque partenaire pourrait écrire ce qui est non négociable pour lui et ensuite, ensemble, tenter honnêtement de trouver des solutions gagnants-gagnants.


6. Les impasses 

Lorsqu'un conflit perdure, c'est qu'il y a obstination, rigidité et souvent le reflet de rêves inexprimés. Chez les couples heureux, ces rêves sont exprimés et les différences acceptées.


7. Le sens partagé

Fournir un espace de souplesse à chacun pour une évolution et une réalisation de rêves.


L’ocytocine : l’hormone de l’amour ?


Le phénomène de l’hormone ocytocine a d’abord été étudié sur des rongeurs, les campagnols (mulots) des prairies. Il a été observé que cet animal mâle, qui sécrète de l’ocytocine en grande quantité, était fidèle à sa compagne, contrairement à son cousin des montagnes dépourvu de récepteurs à ocytocine, et extrêmement volage! Le campagnol monogame possédait beaucoup plus de récepteurs à deux hormones chimiques avec ocytocine et vasopressine. En serait-il de même pour l’homme ? Serait-il, à l’image du campagnol, moins volage lorsque son taux d’ocytocine grimpe ?


Chez l’humain, l’ocytocine joue un rôle dans plusieurs formes d’amour et d’attachement :

  • Le lien mère-enfant ;

  • La confiance en soi, la réduction du stress, le bien-être ;

  • Le lien social : l’ocytocine favorise la socialisation, elle intervient dans la reconnaissance des visages, la générosité, la confiance, l’empathie, l’altruisme ;

  • Le lien conjugal : le taux d’ocytocine influe sur le sentiment d’attachement amoureux. Cette hormone est d’ailleurs associée au désir et à la sexualité : l’organisme en sécrète en quantités importantes lors d’un orgasme.

Dr Dirk Scheele et son équipe allemande de l’Université Bonn, ont travaillé avec 86 hommes hétérosexuels âgés en moyenne de 25 ans. Un groupe de 57 hommes a reçu une dose d'ocytocine en vaporisateur nasal, tandis que les 29 autres ont reçu une simple solution salée (placebo).


Après 45 minutes, une femme qualifiée de séduisante par les chercheurs, était présentée aux hommes. Ensuite, celle-ci devait s'approcher progressivement jusqu'à ce que l'homme lui signifie la distance idéale entre eux.


L'hypothèse de départ était que les hommes sous ocytocine laisseraient la femme s'approcher plus près d'eux, puisque l'ocytocine augmente la confiance entre les gens. À la grande surprise des chercheurs, ces hommes, ont réagi à l’opposé de leurs prédictions. Gênés, ils se sont spontanément éloignés de la femme pour réinstaurer entre eux une distance socialement acceptable et non ambiguë. Les hommes sous l’effet d’ocytocine maintenaient la distance idéale à environ 70 centimètres, contre 55 à 60 centimètres pour les célibataires et les hommes en couple ayant reçu le placebo. Les participants en couple ayant reçu le placebo, n’ont pas cherché à s’éloigner, intéressés par cette opportunité de flirt.


Ces résultats suggèrent ainsi que l'hormone d’ocytocine serait capable de réduire l'attirance qu'ont les hommes en couple pour d'autres femmes. Des recherches supplémentaires seraient nécessaires pour confirmer l’hypothèse à l’effet que l’ocytocine jouerait un rôle en faveur de la fidélité et de la monogamie.


Si l’envie vous venait de demander à votre partenaire d’obtenir de l’ocytocine synthétique, sachez que Dr Dirk Scheele déconseille d’avoir recours à cette hormone car les effets peuvent être néfastes. Il prédit que si le couple est déjà malheureux en relation, l’ocytocine amplifierait ce sentiment.

Le détail de ces travaux est publié dans le Journal of Neuroscience.


Beaucoup a été écrit sur le lien d’attachement vécu entre le nourrisson et ses parents. Je me demande si les adultes ayant vécu un sérieux manque d’attachement dans leur enfance sont-ils capables de faire confiance à leur partenaire amoureux? Sont-ils capables de ressentir un sentiment de sécurité en présence du partenaire ou sont-ils constamment dans le doute? S’ils n’arrivent pas à faire confiance à l’autre, ce sentiment d’insécurité se traduirait-il en comportement volage? Avis aux intéressés, un beau sujet de thèse de doctorat en psychologie! Qu’en pensez-vous?


Testez votre complicité de couple ? 

Si votre coupe bat de l’aile, ce questionnaire n’est pas le moyen par excellence pour vous aider, car il pourrait empirer votre situation. Si votre couple est sous forte tension, il presse que d’ajouter des moments de folie, des petits gestes affectueux, des sorties qui conviennent aux deux parties.


Si vous débutez une nouvelle relation, vous pourriez être tenté de valider votre compatibilité. Ce questionnaire osé, pourrait vous dévoiler de nouvelles facettes de vous-même ainsi que de votre partenaire et vous faire épargner du temps. Ce sont des questions qui portent à réflexion mais qui en disent long sur les valeurs.


Si au contraire vous êtes en couple depuis longtemps, vous pourriez utiliser ce questionnaire pour vous reconnecter émotionnellement à l’autre.


Exprimez, partagez ses sentiments, se dévoiler, rapproche habituellement!


Questionnaire (conçu par Arthur Aron, psychologue)

1. Si tu pouvais inviter n'importe qui à souper dans le monde entier, qui choisirais-tu?

2. Aimerais-tu être célèbre? De quelle manière?

3. Avant de passer un coup de fil, t'arrive-t-il de répéter ce que tu vas dire? Pourquoi?

4. À quoi ressemblerait une journée «parfaite» pour toi?

5. Quand as-tu chanté pour la dernière fois pour toi-même? Devant quelqu'un d'autre?

6. Si tu pouvais vivre jusqu'à 90 ans, choisirais-tu de garder l'esprit ou le corps d'un trentenaire pour les 60 dernières années de ta vie?

7. As-tu un pressentiment secret sur la façon dont tu vas mourir?

8. Nomme trois choses qu'on semble avoir en commun, toi et moi.

….

Pour recevoir le questionnaire en entier, veuillez en faire la demande par ce formulaire de contact.... et cliquez sur l'onglet CONTACT (en haut de la page à droite)



Sources :

A. Aron, E. Melinat. « The Experimental Generation of Interpersonal Closeness: A Procedure And Some Preliminary Findings », Personality and Social Psychology Bulletin, 1997 / K. Welker, L. Baker. e.a., « Effects of self-disclosure and responsiveness between couples on passionate love within couples ». Personal Relationships, 2014.


Oxytocin Modulates Social Distance between Males and Females Dirk Scheele, Nadine Striepens, Onur Güntürkün, Sandra Deutschländer, Wolfgang Maier, Keith M. Kendrick and René Hurlemann. Journal of Neuroscience 14 November 2012, 32 (46) 16074-16079; DOI: https://doi.org/10.1523/JNEUROSCI.2755-12.2012